post05

Sclérothérapie échoguidée à la mousse

Au-delà du contrôle échoDoppler du veinospasme, une confirmation à l’œil nu, immédiatement après l’injection

Partagez


Cette patiente de 41 ans devait être opérée par stripping et elle n’a jamais accepté.

Elle a opté pour un traitement par sclérothérapie échoguidée à la mousse de sa GVS droite, d’un diamètre de 7 mm.

Elle n’en a pas cru ses yeux lorsqu’elle a vu sa varice disparaître immédiatement après l’injection, rendant ainsi à sa jambe un aspect esthétique satisfaisant.

Elle appréciera, dans un deuxième temps, le retour du confort fonctionnel, le veinospasme étant annonciateur de la bonne oblitération de la saphène refluante.

La pratique de la sclérothérapie, avec une formation adéquate et un entraînement préalable, est source de satisfaction pour le phlébologue et pour ses patients.